Financer sa résidence principale

Financer sa résidence principale

Comment financer l’achat de sa résidence principale ? L’acquisition d’un appartement ou d’une maison représente souvent la 1ère étape pour se constituer un patrimoine. Mais réaliser son rêve de devenir propriétaire passe souvent par un crédit immobilier. Logisneuf vous conseille pour rassembler le budget nécessaire, sans trop réduire votre pouvoir d’achat.

Séparateur

Déterminez le montant de votre apport personnel

Le montant de votre apport personnel est déterminant : il doit représenter en principe 10 % du prix d’aquisition. Plus ce montant sera élevé, meilleur sera votre dossier de prêt. Donc faites un bilan de toutes vos économies :

 Quelques rappels utiles

  • Le PEL ou le CEL : si votre phase d’épargne est achevée ou que votre plafond est atteint, vous pouvez utiliser ce capital en tant qu’apport personnel pour l’achat de votre logement.
  • Vous participez à un plan d’épargne entreprise : si vous participez au PEE de votre entreprise, vous pouvez demander un déblocage anticipé des sommes investies. En revanche, il faudra compter environ 6 mois avant que vos fonds vous soient restitués.
  • Vous recevez une donation : vous pouvez recevoir par donation jusqu’à 151 000 euros sans avoir à payer de droits.
  • Les prêts familiaux sont également autorisés : si un membre de votre famille vous accorde un prêt, vous devrez l’authentifier par contrat. Deux types de contrats existent : le prêt par acte sous seing privé et le prêt notarié.
Jeunes propriétaires avec un porte clé en forme de maison
Acheter sa résidence principale nécessite souvent un crédit

Les Prêts aidés peuvent gonfler votre apport

 Le prêt action logement

Egalement appelé « 1 % patronal » ou « 1 % logement », ce prêt est destiné aux salariés dont l’entreprise participe à l’effort de construction. Il complète généralement un prêt principal ou un apport personnel. En savoir +

 Le Prêt à Taux Zéro

Destiné aux primo-accédants, ce prêt finance une partie de la construction ou de l’achat d’un logement neuf. Il complète d’autres prêts : prêt conventionné, prêt d’accession sociale, prêt d’épargne logement. Son accès est soumis à des plafonds de ressources. Mieux comprendre le PTZ

pictogramme calculatrice

Calculateur de prêt à taux zéro (PTZ)

Evaluez le montant de votre PTZ en fonction de votre situation personnelle.

 Prêts complémentaires spécifiques

Ces prêts réservés à une population précise (fonctionnaires, résidents d’une collectivité, retraités…) viennent en complément d’autres prêts (prêt conventionné, prêt à l’accession sociale…). Ils peuvent être un atout supplémentaire dans le financement d’un projet immobilier. En savoir +

 Le prêt conventionné

Ce type de prêt garanti par l’état peut être souscrit auprès de la plupart des établissements bancaires. Il finance l’achat ou la construction d’une résidence principale, ou encore la réalisation de travaux. Ses avantages : il n’est pas soumis à un plafond de ressources et donne accès à l’APL. Il peut être couplé avec d’autres prêts (PTZ, Prêt Action Logement, Prêt Epargne logement, Prêt fonctionnaire…).

 Le prêt à l’accession Sociale (P.A.S)

Le prêt à l’accession sociale est un prêt réglementé réservé à l’achat ou à l’amélioration de la résidence principale. Il est soumis à des conditions, mais propose un taux d’emprunt inférieur à celui du prêt conventionné classique. En savoir +

 Le prêt Epargne Logement avec un PEL ou un CEL

Le Plan Epargne Logement compte parmi les placements préférés des Français. Il permet de financer sans risque la construction, l’achat ou la rénovation de sa résidence principale. Après 4 ans d’épargne rémunérée, un crédit immobilier est possible au taux prévu dès l’ouverture du PEL.

Plus souple que le Plan Epargne Logement, le CEL donne comme lui accès à un prêt immobilier à taux préférentiel. En savoir +

 Le Prêt Locatif Social (PLS)

Ce prêt est accordé aux investisseurs pour financer un projet de logement locatif. Le bien immobilier devra être la résidence principale du locataire. Ses avantages : une TVA à taux réduit et une exonération de taxe foncière. En savoir +


Calculez votre capacité d’achat

Deux maisn portant une maison
Avant toute démarche, simulez votre capacité d'achat et d'emprunt

Pour déterminer votre capacité d’achat, il vous faudra prendre en compte votre apport, vos autres charges et vos crédits en cours (automobile ou autres). En théorie, l’addition de vos charges mensuelles et du remboursement du prêt immobilier ne doit pas dépasser 33 % des revenus nets de la famille. Cependant ce pourcentage maximum d’endettement peut atteindre jusqu’à 40 % en fonction du profil de l’investisseur. Pensez également à inclure le prix de la taxe foncière ainsi que les charges de copropriété qui s’ajouteront à vos charges mensuelles.

C’est cette même évaluation qu’effectuera votre banquier avant de vous faire une proposition de prêt.

Pour faire une première évaluation de vos possibilités d’emprunt, vous pouvez utiliser notre calculateur « connaître et préparer son budget » ainsi que les frais qui s’ajouteront à vos charges mensuelles.

Pour aller plus loin

Lorsque vous naviguez sur notre site internet ou consultez les emails que nous vous envoyons, des informations sont susceptibles d'être enregistrées ou lues dans votre terminal ou navigateur, avec votre accord. Cliquez ici pour en savoir plus concernant les « cookies » et leur paramètrage.