Guide d'achat pour votre résidence secondaire

Vous désirez acheter une résidence secondaire pour profiter d’un logement à la mer, à la montagne ou dans un endroit familier ? Vous envisagez de la louer pour en tirer des bénéfices ?

Afin de bien préparer votre projet immobilier, consultez notre guide d’achat et découvrez nos programmes neufs situés dans votre lieu de vacances préféré.

Pourquoi acheter une résidence secondaire ?

De la maison de famille en bord de mer ou à la campagne, au studio dans une station de ski, la résidence secondaire prend toutes les formes, surtout celles de vos envies.

Acheter une maison de vacances, c’est bien sûr avant tout se faire plaisir. C’est être chez soi, ailleurs que dans son environnement quotidien. La résidence secondaire permet de profiter à volonté d’un pied à terre dans un endroit que l’on apprécie, où l’on peut accueillir famille et amis. Elle donne la liberté d’y venir à la période et pour la durée que l’on souhaite. Elle représente souvent un point de ralliement pour les proches et abrite les moments de convivialité.

Cet achat répond aussi à d’autres objectifs : 

  • S’y installer à plein temps au moment de la retraite. On peut alors vendre son ancienne résidence principale, la conserver pour l’utiliser ponctuellement ou encore la mettre en location.
  • Parfois, certaines situations professionnelles ne permettent pas de devenir propriétaire de sa résidence principale. Investir dans un bien immobilier situé dans un lieu attractif permet de préparer l’avenir lorsqu’on est locataire.
  • Une maison de famille représente un patrimoine que l’on pourra transmettre à ses enfants.

Comment financer sa résidence secondaire ?

Avant de vous lancer dans un projet d’acquisition, prenez le temps d’identifier vos charges actuelles et calculez votre budget d’achat. Vous saurez ainsi quel montant vous pourrez consacrer à votre nouveau bien, travaux éventuels, charges et mobilier compris.

Pour le financer, vous avez le choix entre différents types de prêt immobilier :

  • Un prêt immobilier classique, dit amortissable
  • Un prêt in fine : chaque mois, vous remboursez uniquement les intérêts. Le capital ne sera remboursé qu’à la fin du prêt. Si vous prévoyez de mettre votre résidence secondaire en location, ce type de crédit offre l’avantage de déduire un montant plus important d’intérêts de vos loyers imposables
  • Si vous vous avez ouvert un plan épargne logement (PEL) ou un compte épargne logement (CEL) avant le 1er mars 2011, vous pouvez financer votre résidence secondaire à l’aide d’un prêt épargne logement à condition de ne pas la louer.

Retrouvez davantage de conseils pour bien financer sa résidence secondaire


Maison de vacances : location et taxes

 Les dépenses à prévoir

Vous craquez pour le charme de l’ancien ? Vérifiez bien qu’il ne cache pas de mauvaises surprises, comme une toiture à réparer ou l’installation électrique à remettre aux normes. En plus des travaux de rénovation et d’entretien, pensez également aux frais de notaire, plus élevés dans l’ancien que dans le neuf.

Si vous préférez éviter les travaux et profiter du confort moderne, orientez vos recherches vers un programme immobilier neuf. Les frais de notaires sont réduits et vous n'aurez qu'à personnaliser votre logement.

Vous trouverez facilement votre futur pied à terre parmi notre choix d’appartements et de maisons à vendre en bord de mer ou au pied des pistes.

maison au soleil avec piscine et jardin fleuri

 Louer sa résidence secondaire

Pour atténuer le montant des charges, vous prévoyez de rentabiliser votre maison de vacances grâce à la location saisonnière… Choisissez alors un bien immobilier aux prestations attractives : plusieurs salles d’eau, un grand jardin ou une piscine vous permettront de louer plus facilement ou d’augmenter vos tarifs. Par contre, équipez-le d’un mobilier fonctionnel et peu fragile, auquel vous n’êtes pas attaché… et prévoyez un placard fermé à clés pour vos affaires personnelles. Bien sûr, l’emplacement du bien et les périodes proposées à la location sont déterminants !

Savez-vous que si vous proposez votre maison de vacances à la location plusieurs années de suite, vous bénéficiez du statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) ? Vous devez donc déclarer vos loyers en tant que bénéfices industriels et commerciaux. En optant pour le régime réel simplifié, vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire de 50 % sur les recettes.

Consultez notre page : déclarer ses revenus BIC

 Les impôts du propriétaire d’une résidence secondaire

 Les impôts locaux

Votre résidence secondaire sera soumise à la taxe d’habitation. Attention : certaines communes comme Paris, où la demande en logements est importante, appliquent une surtaxe.

Vous devrez également vous acquitter de la taxe foncière et celle d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM), même si l’habitation est occupée pendant de courtes périodes. Si vous avez réglé la redevance télévision pour votre résidence principale, vous n’aurez pas à la payer une deuxième fois.

En savoir plus sur les impôts locaux

 La taxe sur la plus-value

Si vous possédez votre résidence secondaire depuis moins de 30 ans vous devrez vous acquitter de la taxe sur la plus-value immobilière au moment de la revendre. Certaines situations permettent toutefois une exonération : si vous vendez votre résidence secondaire pour acheter une résidence principale, par exemple.

Pour aller plus loin