Coliving

Le coliving, un habitat partagé pour vivre et travailler ensemble

Le coliving, nouvelle mode ou tendance de fond ? La colocation s’adapte au mode de vie des jeunes actifs et intègre le co-working. Aujourd’hui, on vit et on travaille au même endroit… toujours en groupe.

Séparateur

Le coliving mixe la colocation et les résidences services

Oubliez la colocation entre amis plus ou moins organisée, le grand appartement loué à plusieurs mais pas toujours conçu pour la vie en communauté…

Aujourd’hui les millenials, la génération des moins de trente ans, réinvente le vivre-ensemble.

La cohabitation qui inspirait les sitcoms des années 1990 fait place au coliving. Le concept se calque sur le co-working, ces espaces de bureau partagés et modulables, incluant des salles de repos, des pièces de bien-être, voire un toit-terrasse dédié à l’évènementiel.

Il s’agit donc d’habiter une résidence communautaire, pendant quelques mois ou plusieurs années. La différence avec d’autres types d’habitations partagées ? Ici les appartements et espaces communs sont conçus pour cet usage et la location inclue de nombreuses prestations : ménage, wifi, eau, électricité, taxes... Le coliver se voit libéré des démarches et des contraintes de la location traditionnelle.

Les complexes de coliving offrent différents degrés de cohabitation :

  • des espaces privés : chambres ou studios meublés
  • des pièces communes à partager avec une dizaine de colivers : cuisine, buanderie…
  • des espaces publics : conciergerie, commerces, restaurants ouverts aux habitants du quartier.

Le coliving en vient même à mélanger lieu de travail et sphère privée : on ne sépare plus la maison du bureau. L’idée est de créer un environnement propice à la créativité et à la disponibilité du jeune entrepreneur. Vous pouvez désormais habiter au-dessus de votre bureau ou profiter d’équipements installés au sein de votre résidence : salles de sport, espaces de restauration, salle de musique, écran de cinéma...

L’argument avancé : se créer facilement un réseau, mutualiser les ressources pour favoriser l’entraide et les échanges entre professionnels. Collaboration et interaction deviennent les maîtres mots de cet espace partagé.

femme assise serrant la main d’un homme

Le coliving ne doit pas être confondu avec le co-homing ! Cette nouvelle tendance de travail se pratique à domicile. Par le biais de plateformes de mise en relation, un particulier ouvre sa maison à des travailleurs indépendants pendant quelques heures.


Les colivers partagent une habitation et un état d’esprit

jeunes adultes en train de discuter

Entre colocation, résidence services et habitat participatif, ce nouveau type d’hébergement répond à la difficulté de se loger dans les grandes métropoles. Une formule de vie et de travail en communauté qui cible un public de jeunes professionnels, expatriés, indépendants ou travailleurs à distance. Elle leur offre un environnement propice au développement de leur activité, en accord avec leurs valeurs. Elle permet :

  • de privilégier les expériences plutôt que la propriété
  • d’équilibrer vie professionnelle et intimité
  • de faciliter la convivialité et l’échange

Hybride, flexible, urbain : un habitat sur mesure pour une tribu connectée !

Alors, fini le chez-soi intimiste, le cloisonnement entre personnel et professionnel ? Assistons-nous à l’avènement d’un nouveau mode de vie ? Il est encore trop tôt pour savoir si le coliving représente un engouement passager ou un bouleversement des codes.

Le phénomène, déjà bien implanté dans les pays anglo-saxons, germe en France. Plusieurs architectes et promoteurs s’attaquent au filon. Ils proposent aux jeunes actifs des logements pour vivre autrement, avec de vastes espaces communs et des coins privés réduits au strict minimum. Parmi la trentaine de résidences de coliving existant en France, citons par exemple le campus de start-ups Station F à Ivry-sur-Seine. Pour héberger les jeunes entrepreneurs participants, l’architecte Jean-Marc Wilmotte a réalisé trois tours. Près de 600 personnes se partageront une centaine d’appartements. Ils auront à leur disposition une salle de fitness, un café et un lounge bar privé, à dix minutes de leur espace de travail. De quoi réduire le métro mais optimiser co-boulot et co-dodo !

Qui dit nouvelle demande de location longue durée dit également nouvelle opportunité d’investissement locatif. Ce marché en pleine expansion permettra sûrement très prochainement des formules sécurisées et rentables, en propre ou par le biais de fonds d’investissement immobilier.

Pour aller plus loin

Lorsque vous naviguez sur notre site internet ou consultez les emails que nous vous envoyons, des informations sont susceptibles d'être enregistrées ou lues dans votre terminal ou navigateur, avec votre accord. Cliquez ici pour en savoir plus concernant les « cookies » et leur paramètrage.