Investissement locatif à Nantes

Investir dans un logement neuf à Nantes

Grâce à une situation géographique qui attire entreprises et particuliers, la capitale du grand Ouest séduit. Son bassin d’emploi attire une population de jeunes actifs, dont la ville encourage l’installation par son Programme Local de l’Habitat. Ce qu’il faut savoir sur le marché du logement neuf.

Séparateur

Investir dans une ville à taille humaine, ouverte sur l’international

 Un cadre de vie agréable qui attire une population jeune et active

Nantes est à la fois la capitale administrative de la région Pays de la Loire et la préfecture du département Loire-Atlantique. Situé à 386 Km de Paris sur l’estuaire de la Loire, ce carrefour économique de l’Ouest ne se trouve qu’à 55 Km des plages atlantiques. Cette localisation lui garantit un climat océanique : les hivers y sont doux (5° en moyenne) et les étés tempérés (18,5° en moyenne).

L’agglomération Nantes métropole se compose de 24 communes : Basse-Goulaine, Bouaye, Bouguenais, Brains, Carquefou, Couëron, Indre, La Chapelle-sur-Erdre, La Montagne, Le Pellerin, Les Sorinières, Mauves-sur-Loire, Nantes, Orvault, Rezé, Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, Saint-Herblain, Saint-Jean-de-Boiseau, Saint-Léger-les-Vignes, Saint-Sébastien-sur-Loire, Sainte-Luce-sur-Loire, Sautron, Thouaré-sur-Loire et Vertou.

La population de la ville est estimée à environ 290 0000 habitants (590 000 pour Nantes Métropole), plaçant Nantes en 6e position des agglomérations françaises. Selon les statistiques de l’INSEE, la population de Nantes Métropole a augmenté de 0,6 % entre 1999 et 2006. Ce dynamisme démographique s’explique davantage par une fécondité élevée que par le flux migratoire, même si environ 16 000 nouveaux habitants s’y installent par an.

 Nantes confirme son statut de plaque tournante du grand Ouest grâce à son essor économique

La ville développe une forte activité tertiaire, notamment dans les secteurs des finances et du service aux entreprises et concentrait 9 emplois sur 10 en 2007. Nantes peut s’enorgueillir d’avoir créé 60 000 emplois depuis 2000.

Nantes est également un pôle industriel et technologique reconnu dans de nombreux domaines :

  • Secteur maritime : de nombreux entreprises s’y sont installées, partenaires du Port autonome de Nantes-St Nazaire, 4e port de France, ou sous-traitants des chantiers de St Nazaire
  • Secteur aéronautique : Airbus s’est doté d’un technocampus pour développer les matériaux composites
  • Secteur agroalimentaire : les douces températures permettent des cultures viticoles et maraîchères. Ainsi le Muscadet, la mâche et le muguet nantais se vendent dans tout l’hexagone.
  • D’autres pôles de compétitivité participent à la vitalité économique de la ville : génie civil et éco construction, santé et biotechnologies, images et réseaux numériques.
Quais de Nantes et bateaux sur la Loire

Un réseau dense d’infrastructures apporte une ouverture à l’internationale. Tous les ans, environ deux millions de voyageurs transitent par Nantes Atlantique. Le premier aéroport de l’Ouest dessert 16 destinations nationales ainsi que Londres et Milan en vols directs quotidiens. Afin de lui donner une envergure internationale, les collectivités envisagent de déplacer l’aéroport à Notre–Dame des Landes, à 20 Km au nord de Nantes.

Nantes est bien sûr également accessible par son réseau autoroutier, mais le rail propose une solution rapide et confortable grâce aux lignes TGV. La gare SNCF, en centre ville, permet de relier Paris en 2 heures, grâce à 24 liaisons quotidiennes. De même, Londres n’est plus qu’à 5 heures de trajet.

 Par des infrastructures variées, Nantes permet une qualité de vie au quotidien

Pour se déplacer, le Nantais peut délaisser sa voiture pour les transports en commun du réseau Tan (110 millions de voyageurs par an) : bus, tramway, navette fluviale... à moins qu’il n’opte pour le bicloo, le fameux vélo à disposition dans les rues. (www.tan.fr)

Concernant l’éducation, la ville dispose de 114 écoles publiques et 31 privées, 15 collèges publics et 17 privés, 10 lycées publics (dont le lycée Georges-Clemenceau, qui a plus de 200 ans) (16 privés), 7 lycées professionnels publics (9 privés). Les jeunes Nantais peuvent même opter pour des établissements dispensant un enseignement en langue anglaise, allemande ou bretonne.

Sur le plan de la recherche, 50 000 étudiants et 2 000 professionnels travaillent à développer les axes d’excellence de la ville.

L’université : Nantes abrite le siège du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur Université Nantes Angers Le Mans (PRES), qui regroupe actuellement les trois universités de Nantes, d’Angers et du Mans et l’Ecole Centrale de Nantes. Le PRES coordonne les activités des établissements participants et se donne une ouverture internationale.

La plupart des secteurs d’activité sont également représentés à Nantes par le biais d’une quinzaine de grandes écoles et d’écoles professionnelles :

Grandes écoles : L’École Supérieure de Commerce Nantes Atlantique (AUDENCIA), l’École centrale, l’École de Design de Nantes Atlantique (EDNA), l’École des Mines, l’École supérieure du bois, l’Institut Catholique des Arts et Métiers (ICAM), l’École Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l’Alimentation Nantes-Atlantique (ONIRIS), Polytech’Nantes (école d’ingénieurs de l’université de Nantes).

Ecoles professionnelles : l'École Atlantique de Commerce, l'École Nationale de la Marine Marchande, L'École Nationale Supérieure d’Architecture, Epitech, l’École Privée des Sciences Informatiques, l’École supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole (L’E.S.B.A.N.M.), l’Institut des Métiers du Notariat de Nantes, Sciences Com', Supinfo (Ecole supérieure d’informatique).

Concernant les nouvelles technologies, Atlanpole veut renforcer la synergie entre industriels et enseignants : des entreprises, des établissements d’enseignement supérieur et des centres de recherches, répartis sur 8 sites, forment des pôles de compétitivité dans de nombreux domaines (Santé, TIC, Environnement, Mécanique, agroalimentaire, génie naval).(http://www.atlanpole.fr)

L’équipement hospitalier est également riche : le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nantes est réparti sur 5 sites dans Nantes même et 2 en périphérie, en attendant la création d’un pôle de santé sur l’île de Nantes, actuellement à l’étude.

L’offre d’accès aux soins est complétée par 7 cliniques, dont les Nouvelles Cliniques nantaises, la clinique Jules Verne ou encore la polyclinique de l’Atlantique à Saint-Herblain.

Quant à l’environnement, près de cent parcs et jardins forment un poumon vert de 1 100 hectares sur l’ensemble des onze quartiers. Les plus vastes étant l’Ile de Versailles, le Jardin des Plantes, Procé, la Gaudinière et la Beaujoire. Forte de ses qualités et de son implication en faveur de l’environnement, Nantes s’est vue décerner le titre de capitale verte de l’Europe pour 2013.

Découvrez notre catalogue
Nos programmes neufs à Nantes
Segment Pixel