• Loi Cosse : un nouvel avantage fiscal pour les propriétaires bailleurs

Loi Cosse "louer abordable" un nouvel avantage fiscal pour la location

La loi Cosse pourra-t-elle résoudre le manque de logements en France ? Pour compléter la loi Pinel qui incite les investisseurs à louer un bien immobilier neuf, Emmanuelle Cosse souhaite encourager la location de logements anciens. Son nouveau dispositif "Louer abordable" permet aux propriétaires de déduire de leurs revenus une partie des loyers perçus.

La loi Cosse, un abattement fiscal pour l'immobilier locatif ancien

La loi de finances pour 2017 met en place un nouveau dispositif en faveur de l'investissement locatif appelé loi Cosse, Loi Cosse ancien ou encore "Louer abordable".

Il est amené à remplacer les régimes Borloo et Besson ancien et fonctionne dans le cadre d'une convention avec l'Anah dans le secteur intermédiaire, social ou très social. Les habitations concernées seront destinées en priorité à des locataires disposant de peu de revenus.

L’objectif de la loi Cosse est double :

Lutter contre la vacance locative

On estime à 100 000 le nombre de logements vides immédiatement habitables en zone tendue. Dans ces territoires au cœur des villes, où la demande locative est forte, il est difficile de construire suffisamment de programmes immobiliers neufs.

photo d'Emmanuelle Cosse

La mise en location d’habitations inoccupées représente donc une solution relativement simple et rapide pour augmenter le nombre de logements disponibles.

Encourager l’Intermédiation locative

Les propriétaires qui ne souhaitent pas se charger eux-mêmes de la gestion locative peuvent faire appel à une association d’intermédiation. Ces organismes agréés, publics ou privés, mettent en place des locataires aux revenus modestes et apportent toutes les garanties au propriétaire qui, en contrepartie, s'engage à louer à un tarif abordable.


Réduire ses impôts avec la loi Cosse

Quelles sont les conditions pour louer en loi Cosse ?

 Les logements concernés par le dispositif Louer abordable

  • Le propriétaire s’engage à mettre son logement en location nue (c-à-d non meublée), à titre d’habitation principale du locataire.
  • Le logement doit faire l’objet d’une convention avec l’Anah, conclue entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2019.
  • Pour un même logement, le propriétaire ne peut cumuler les avantages de la loi Cosse avec ceux d’autres dispositifs : Scellier, Duflot, Pinel, Monument historique

 A quel locataire louer son logement ?

Pour bénéficier de l'avantage fiscal Cosse, le propriétaire ne devra pas conclure la location avec un membre de son foyer fiscal. Contrairement au dispositif Pinel, louer à un parent ou un enfant n’est pas autorisé non plus.

De plus, le dispositif Cosse "Louer abordable" ne pourra être mis en place avec un locataire occupant déjà le logement, sauf à l’occasion du renouvellement du bail.

Jusqu’à 85 % d’abattement sur les revenus fonciers

 Les plafonds de loyers et de revenus de la loi Cosse

Pour profiter de la déduction Cosse, le bailleur s’engage à respecter des plafonds de loyers et de ressources qui correspondent au niveau intermédiaire (identiques aux plafonds de ressources Pinel), social ou très social (identiques aux plafonds Borloo ancien, secteur social ou très social).

Dispositif Louer abordable : plafonds de loyers 2018

Zones Abis A B1 B2 C
Intermédiaire 16,96 12,59 10,15 8,82 8,82
Social 11,86 9,13 7,86 7,55 7,00
Très social 9,23 7,10 6,12 5,86 5,44

 Les taux de déduction fiscale de la loi Cosse

L’abattement fiscal varie de 15 % à 85 % en fonction de la zone géographique, du niveau de loyer appliqué et des modalités de gestion.

Niveau de loyer Zones A, Abis, B1 Zone B2 Zone C
Intermédiaire 30 % 15 % -
Social / très social 70 % 50 % -
Intermédiation locative 85 % 85 % 85 %

Emmanuelle Cosse : une loi à son nom avant de partir ?

Le remaniement ministériel du 11 février 2016 a fait entrer Emmanuelle Cosse au gouvernement. Sa prédecesseure Sylvia Pinel, élue dans sa région avait en effet laissé le siège de ministre du Logement... vacant !

Ce domaine n’est pas inconnu de l’ancienne secrétaire nationale d’Europe Écologie Les Verts (EELV) puisqu’E. Cosse fut vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France en charge du logement, de l’habitat, du renouvellement urbain et de l’action foncière.

Cinq mois avant les prochaines élections et la fin du mandat présidentiel, Emmanuelle Cosse propose à son tour une mesure fiscale qui, selon la tradition, porte son nom. Avec cette loi Cosse, la ministre du Logement a déclaré vouloir remettre 50 000 logements sur le marché durant les trois prochaines années, soit environ la moitié des logements recensés comme immédiatement mobilisables. Le nombre de bénéficiaires est estimé à 115 000 personnes relogées.

Lire aussi notre édito : logements vacants : des avantages fiscaux pour inciter à louer

Pour aller plus loin