Calcul de la capacité d'achat en fonction d'une mensualité donnée

Calcul du montant maximum de votre achat avec Logisneuf

Découvrez en fonction de votre apport et de vos capacités de remboursement mensuelles le montant maximum du prix de votre futur investissement.

Saisissez les données pour démarrer le calcul


Achat immobilier : comment estimer les mensualités du crédit ?

Vous recherchez le meilleur financement pour votre achat immobilier ? À ce stade de votre projet, il est important de définir les modalités de remboursement en fonction du montant que vous souhaitez emprunter : le nombre d’années durant lesquelles s’étendra votre crédit, le taux qui sera appliqué et le montant des mensualités de remboursement. Cet argent reversé chaque mois à la banque permet de payer l’intérêt et de rembourser une partie du capital emprunté.

À chaque échéance, les intérêts sont calculés sur le capital restant dû. Une mensualité faible est tentante, mais alors le crédit s’étend sur une durée plus longue, ce qui augmente son coût total pour l’emprunteur.

À savoir : lors de la souscription de votre crédit immobilier, votre conseiller financier vous fournira un échéancier de remboursement. Ce document vous indiquera mois par mois la composition (capital et intérêts) de votre remboursement.


Se constituer un apport personnel pour réduire le montant du crédit

Économies, prêts familiaux, donation ou participation aux bénéfices de votre entreprise… tout est bon à prendre !Disposer d’un apport initial n’est pas indispensable, mais il représente un atout de taille puisqu’il peut soit augmenter votre budget, soit réduire le montant à emprunter.

De plus, il permet généralement d’obtenir de meilleures conditions lors de l’obtention d’un prêt (taux plus bas, frais de dossier offerts ou réduits), notamment pour le calcul des mensualités. Si votre apport couvre de 10 à 20 % du prix de votre projet immobilier, votre banquier vous considérera comme un « bon dossier ». Mais un apport qui vous permet de payer au moins les frais d’acquisition, c’est-à-dire les frais de notaire et les éventuels frais d’agence sera le bienvenu.


Evaluer sa capacité d’achat immobilier

 Listez vos revenus

Votre capacité d’achat dépendra des revenus nets dont vous disposez, tels que :

  • Le salaire moyen sur l’année
  • Les primes éventuelles (primes de vacances, de transport, treizième mois)
  • Les revenus fonciers après déduction des charges et des impôts
  • Les allocations familiales, une éventuelle pension alimentaire
  • Les revenus de produits financiers

 Identifiez vos charges

Reprenez la liste des dépenses que vous continuerez d’assumer après votre achat immobilier :

  • Les autres crédits en cours
  • Les assurances : auto, habitation pour la résidence principale si vous prévoyez un investissement locatif, contrats de prévoyance…
  • Les impôts : sur le revenu, évaluez si possible le montant des taxe foncière et taxe d’habitation si vous déménagez
  • Les frais de fonctionnement (électricité, chauffage…) et abonnement (internet, téléphone, TV)

Ajoutez à ces frais ceux liés à votre nouvel emprunt :

  • Frais de dossier
  • Éventuels honoraires d’un courtier
  • Garanties (hypothèque)
  • Frais d’assurance
  • Intérêts intercalaires dans le cadre d’un achat en VEFA
  • Et bien sûr le remboursement du prêt lui-même

Connaissez-vous les taux pratiqués actuellement pour l’achat d’un bien immobilier neuf ? Consultez la météo des taux Logisneuf.

Pour aller plus loin