Afin de vous proposer le meilleur service possible, Logisneuf utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. numéro_vert
> Actualités immobilières > Taux de crédit immobilier : « Keep calm and… buy a house » !

Taux de crédit immobilier : « Keep calm and… buy a house » !



Par , le | Mis à jour le


En 2016, les Français se sont épris des taux si mini qu'ils leur permettaient d’acheter un bien immobilier moins cher ou plus grand que prévu. À la veille de 2017, les voilà pris dans l’étau de la perplexité : les mouvements de politique étrangère, l’incertitude des prochaines élections dans l’hexagone auront-ils raison de l’enthousiasme renaissant ?


Un accès au crédit plus facile en 2016

couple relax devant une fenetre

Savez-vous qu’à l’heure actuelle, les taux de crédit immobilier sont 4 fois moins élevés qu’en 2000 ? Selon les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, la baisse des taux constatée depuis octobre 2015 équivaut à une baisse des prix de 7,5 % !

De son côté, le courtier meilleurtaux.com observe dans une analyse publiée mercredi 16 novembre que certains ménages reviennent sur le marché de l’accession. Grâce au Prêt à Taux Zéro 2016, les acheteurs disposant de peu d’épargne ont gagné en solvabilité. Avec un apport moyen de 20 729 euros cette année contre 57 735 en 2015, près de 66 % des clients de ce courtier disposent de moins de 5 % d’apport.

Voir la météo des taux Logisneuf


D. Trump et le Brexit menacent-ils le marché immobilier français ?

Mais la rumeur enfle et les experts augurent : les banques vont progressivement remonter leurs taux. Oh, la hausse sera limitée, progressive, mais a priori inévitable. En effet, la référence pour les taux immobiliers dans l’hexagone est le taux d'intérêt de l’emprunt d’État français (OAT 10 ans). Celui-ci a fortement augmenté, passant de 0,34 % au début du mois à 0,83 % au lendemain de l'élection de Donald Trump à la présidence américaine.

Quelles seront les conséquences des élections américaines sur l’économie française ? Il est bien sûr très difficile de le prévoir, alors que le 45e président des USA ne s’est pas même encore installé à la Maison-Blanche. Peut-être découvrirons-nous à cette pilule, amère pour certains, des effets secondaires positifs : certains Français expatriés pourraient être tentés de retrouver leurs racines, et de les ancrer solidement en investissant dans la pierre.

Une chose est certaine : l’immobilier reste la valeur refuge par excellence et la qualité de vie de notre pays semble également appréciée des pays voisins. Pour preuve, le nombre de Britanniques qui achètent une maison de vacances ou qui s’installent durablement en France. L’annonce du Brexit en juin dernier avait fait craindre à une désertion de la clientèle outre-Manche, mais il n’en est rien : en matière de logements nos voisins anglo-saxons restent les premiers investisseurs étrangers en France avec 2,13 % des transactions.

Concernant les élections françaises, lire aussi : l’immobilier, un thème majeur de la présidentielle 2017 ?


Une bonne nouvelle pour les emprunteurs !

Si vous avez un projet immobilier en cours, la sérénité reste de mise. Les taux des crédits immobiliers vont devoir entamer une longue ascension avant de mettre en danger la solvabilité des emprunteurs. Dans l’immédiat, on estime l’augmentation des taux à 0,5 points maximum d’ici la fin de l’année. Les conditions d’achat restent donc attractives, puisque l’on sait que les dispositifs d’aide à la pierre que sont le PTZ (pour l’accession), Pinel et Censi-Bouvard (pour l’investissement locatif) seront reconduits en 2017. (lire notre article)

Sans oublier une bonne nouvelle, que les annonces alarmistes ont quelque peu étouffée : avec la loi Sapin II, les emprunteurs pourront bientôt changer d’assurance décès-invalidité tout au long de leur prêt et plus seulement la première année. Cela représente un gain éventuel de plusieurs milliers d’euros sur le coût du crédit. Cela signifie également la possibilité de souscrire des garanties plus avantageuses ou mieux adaptées à votre situation actuelle.


Au début de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement britannique exhortait ses concitoyens à faire preuve de flegme, avec le slogan « keep calm and carry on » (« restez calme et tenez bon »). Un conseil à suivre en toutes circonstances, y compris dans l’immobilier : restez confiant et poursuivez votre rêve !



Vous aimez cette page ? Partagez-la :


Articles récents