Action Logement investit 9 milliards pour aider les salariés à se loger

Par Emmanuelle Souchet, le 16/01/2019 07:45
Mis à jour le 18/01/2019 13:08
Action Logement va proposer aux salariés des aides au déménagement et financer des travaux de rénovation

Action Logement se mobilise pour le pouvoir d’achat des salariés

Action logement a annoncé jeudi 10 janvier un plan d’investissement massif en faveur du logement et de la mobilité des salariés. Prime de déménagement, aide à la rénovation, transformation de bureaux en habitations… l’organisme paritaire a retenu 7 mesures prioritaires. L’objectif : faciliter le quotidien et augmenter le pouvoir d’achat de nombreux français.

Action Logement est surtout connu par les entreprises pour collecter le « 1% Logement », la participation des employeurs à l’effort de construction (PEEC). Le groupe, qui réunit des organisations syndicales et patronales, a pour vocation d’apporter des solutions concrètes aux problèmes de logement des salariés.

La nouvelle série de mesures annoncée jeudi s’ajoute aux engagements déjà signés à hauteur de 15 milliards d’euros dans le cadre de la convention quinquennale qui lie Action Logement à l’État.

Proposé par les partenaires sociaux et Action Logement et soutenu par le gouvernement, ce plan d’investissement s’adresse avant tout aux salariés les plus modestes, qui travaillent dans le privé. Il sera mis en œuvre dès la mi-février.

Les 9 milliards d’euros seraient en partie empruntés sur les marchés financiers d’ici à 2022. Ce nouveau mode de financement des logements sociaux apporterait à Action Logement une certaine indépendance vis-à-vis de l’État et permettrait d’épargner les dépenses publiques.

Ce nouveau plan devrait bénéficier à 850 000 salariés locataires et propriétaires.

Action Logement est financé par la contribution des entreprises non agricoles de plus de 20 salariés. Le groupe rassemble 65 bailleurs HLM, soit 20% du parc social. Cela représente près d’un million de logements sociaux et intermédiaires. L’organisme dispose d’un budget annuel de 3,5 milliards d’euros, dont 1,8 milliard collecté auprès des entreprises et presque autant en remboursements de prêts accordés aux ménages et aux bailleurs sociaux.

Voir aussi le prêt 1% logement pour financer l’achat d’un bien immobilier neuf.


9 milliards d’euros pour favoriser la mobilité et l’accès au logement

Sept thématiques prioritaires ont été retenues. Le ministre du Logement Julien Denormandie annonce leur mise en place « avant la fin du 1er trimestre », mais on connait d’ores et déjà les lignes directives :

personnages en ligne remplissant un camion de déménagement

 Rénovation énergétique : une subvention de 20 000 €

Cette incitation à isoler son habitation a pour but de favoriser la baisse des dépenses énergétiques pour de nombreux ménages.

  • Pour les salariés propriétaires de leur logement, il s’agira d’une subvention pouvant couvrir jusqu’à la totalité des travaux (avec obligation de choisir une entreprise agréée).
  • Pour les bailleurs du parc privé qui louent à ses salariés, l’aide prendra la forme d’un prêt à taux bonifié leur permettant de rénover le bien locatif (sous conditions de ressources du locataire et plafond de loyer).

 Mobilité des salariés : une aide au déménagement de 1 000 €

Action Logement veut permettre aux salariés de se rapprocher de leur emploi. Une aide de 1 000 € pourra ainsi être versée aux employés habitant à plus de 30 km ou plus d’une 1/2 heure de trajet de leur lieu de travail, et ne disposant pas de transport en commun adapté. Cette prime au déménagement est soumise à un plafond de ressources mais il sera inutile de fournir un justificatif.

 Aide au maintien à domicile des seniors

Action Logement n’oublie pas les salariés retraités et se propose de les aider à adapter leur logement en cas de perte de mobilité. Afin qu’ils puissent demeurer chez eux le plus longtemps possible, une subvention de 5 000 € maximum est prévue par logement et par ménage, principalement pour aménager la salle de bain en fonction des contraintes liées au vieillissement.

Par ailleurs, certains ménages sont amenés à aider au quotidien un parent âgé. Les filiales d’Action Logement s’engagent à produire des logements sociaux à proximité des lieux d’accueil de séniors dépendants (EHPAD).

 Transformation de bureaux vacants en logements

Certaines zones du territoire subissent à la fois une forte demande de logements et un grand nombre de locaux vides, Action Logement entend financer à hauteur de 1,5 milliard d’euros l’achat et la réutilisation de ce patrimoine immobilier inoccupé.

 Améliorer l’habitat en outremer

Une partie du parc social en outremer nécessite des travaux de désamiantage et de rénovation énergétique. Action Logement prévoit de consacrer 1,5 milliard d’euros à l’amélioration des logements sociaux et à l’aide à l’accession à la propriété dans le neuf.

 Accélérer la construction de logements sociaux et intermédiaires

Près de 2 milliards d’euros devraient être débloqués pour développer l’accès à la propriété des plus modestes : vente de logements HLM à leurs occupants, offres de logement dans les secteurs ANRU ou « Cœur de ville ».

 Lutter contre l’habitat indigne

L’achat et la remise en état de copropriétés très dégradées, la réhabilitation et la remise en location de logements en centre-ville, la démolition de logements sociaux vétustes et vacants sont autant d’opérations que le groupe entend entreprendre à hauteur d’un milliard d’euros.

Lorsque vous naviguez sur notre site internet ou consultez les emails que nous vous envoyons, des informations sont susceptibles d'être enregistrées ou lues dans votre terminal ou navigateur, avec votre accord. Cliquez ici pour en savoir plus concernant les « cookies » et leur paramètrage.