Lexique immobilier

Déficit foncier

Définition

Déficit foncier

Depuis 1993, les propriétaires bailleurs qui entreprennent des travaux de rénovation peuvent imputer les déficits occasionnés par ces dépenses sur leurs revenus globaux. Le propriétaire de l'immeuble peut déduire de ses revenus fonciers les dépenses liées aux travaux de rénovation si elles génèrent un déficit foncier. Celui-ci est imputable sur le revenu global jusqu'à 10700 euros par an. L'excédent est reportable pendant six ans. Mais les intérêts d'emprunts ne sont imputables que sur les revenus fonciers pendant dix ans.

Pour en savoir davantage sur le sujet, consultez notre page Déclarer ses revenus fonciers.

Découvrez également :

la loi Malraux

la loi pinel ancien

l'actualité Pinel ancien optimisé au déficit foncier, le double effet défisc'

l'actualité Le Pinel ancien 2019 permet la rénovation d’un immeuble vétuste

l'actualité : Comment payer moins d’impôts grâce au déficit foncier ?

Retour au lexique immobilier

Notre sélection de programmes neufs dans les grandes villes

Ce service vous est offert par Logisneuf.com

  • Un réseau de conseillers répartis sur la France entière. Près de chez vous, un interlocuteur unique vous accompagne tout au long de votre projet
  • Plus de 2 000 programmes nouveaux par an, répartis sur tout le territoire et outre-mer
  • Une information complète sur des milliers de logements avec vues, situation, plans et prix
  • Un partenariat avec les plus grands constructeurs et promoteurs dont Nexity, Bouygues, Kaufman & Broad, etc.
Voir le catalogue Logisneuf 2020

Lorsque vous naviguez sur notre site internet ou consultez les emails que nous vous envoyons, des informations sont susceptibles d'être enregistrées ou lues dans votre terminal ou navigateur, avec votre accord. Cliquez ici pour en savoir plus concernant les « cookies » et leur paramètrage.