Location Pinel : comment déclarer ses revenus fonciers en 2020 ?

Impôts 2020 et loyers Pinel : comment déclarer ses revenus fonciers ?

Par Emmanuelle Souchet, le 01/06/2020 13:00
Mis à jour le 01/06/2020 13:14
La déclaration d'impôt se veut de plus en plus simple, toutefois déclarer ses revenus fonciers nécessite encore quelques explications…
Séparateur

Revenus fonciers : une déclaration plus simple qu'en 2019

Vous faites partie des millions de ménages propriétaires d'un appartement ou d'une maison que vous louez non meublé ? L'an dernier l'instauration du prélèvement à la source avait obligé les propriétaires à classer charges et loyers perçus en revenus habituels ou exceptionnels. La déclaration 2020 vous épargne cette tâche, mais si la case des salaires est pré remplie, le traditionnel exercice de calcul concernant les revenus fonciers est toujours de rigueur !

 Micro foncier ou régime réel ?

La première étape, si elle n'a pas déjà été accomplie les années précédentes, sera de choir votre régime d'imposition. En effet, si vos revenus locatifs bruts ne dépassent pas 15 000 €, vous pouvez opter pour le micro foncier ou conserver le régime par défaut, dit régime réel.

  • Le micro foncier est un régime simplifié : inutile de détailler vos dépenses car le Trésor public déduira un abattement forfaitaire de 30%. Vous n'aurez donc pas de déclaration annexe à remplir, la case 4BE de la déclaration 2042 suffit.
  • Le régime réel peut se montrer parfois plus intéressant financièrement. Il vous faudra remplir la déclaration 2044 ou 2044 SPE (dispositifs fiscaux spécifiques). Vous y préciserez l'ensemble des frais liés à votre bien locatif, à l'exception des assurances et intérêts des crédits immobiliers payés en 2019 au titre de 2018, cette fameuse année blanche… N'oubliez pas de reporter le montant dans la case 4BA de la déclaration générale.

Attention ce choix d'imposition vous engage pour trois ans, donc jusqu'en 2022 pour la déclaration des revenus de 2021. En outre, il concerne l'ensemble de vos biens locatifs non meublés, si vous en avez plusieurs.

déclaration 2044 et logement à louer

 Les loyers d'un investissement Pinel

Vous venez d'acheter un bien immobilier neuf pour profiter des avantages fiscaux de la loi Pinel : vous devez indiquer votre acquisition sur la déclaration de l'année de l'achat. Si vous percevez déjà des loyers provenant d'une location Pinel, renseignez le formulaire 2042-C, rubrique " réductions et crédits d'impôts/Investissements locatifs : loi Pinel ".

Consultez notre guide de la loi Pinel

Vous avez réalisé des travaux en 2019

Vous devez reporter votre déficit foncier à la ligne 4BB, mais attention au dispositif anti-optimisation de l'année blanche, instauré en 2018 lors du passage au prélèvement à la source.

Il prévoit en effet que les travaux d'entretien, d'amélioration ou de réparation effectués l'année dernière ne sont déductibles que pour 50 % de leur montant, au lieu des 100 % habituels. Vous avez déjà déclaré des travaux en 2018 ? Vous pouvez à nouveaux les déduire à hauteur de 50 % de leur montant.

Pour vous aider dans vos calculs, le fisc vous propose un tableau dans le formulaire de déclaration n°2044. Il vous aidera à déterminer le montant que vous reporterez à la ligne 224.

Bon à savoir :
Vous ne percevez plus de revenus fonciers en 2020 ? Cochez dès à présent la case 4BN de votre déclaration. Cela vous évitera le prélèvement d'acomptes mensuels.

Vous êtes loueur de meublé, professionnel ou non : consultez notre dossier pratique pour bien déclarer vos revenus BIC

Segment Pixel

Lorsque vous naviguez sur notre site internet ou consultez les emails que nous vous envoyons, des informations sont susceptibles d'être enregistrées ou lues dans votre terminal ou navigateur, avec votre accord. Cliquez ici pour en savoir plus concernant les « cookies » et leur paramètrage.