BEPOS, bâtiment à énergie positive et maison positive

BEPOS : le bâtiment à énergie positive

Habiter un appartement ou une maison autonome

Le BEPOS (bâtiment à énergie positive) ou maison positive représente une étape majeure en termes de performance énergétique. Ce type d’habitat produit autant, voire plus d’énergie qu’il ne consomme.Habiter un appartement ou une maison labellisé BEPOS revient à vivre dans une bulle de confort qui sait s’intégrer à son environnement.

Séparateur

Définition de la maison positive (BEPOS)

Un bâtiment à énergie positive produit, sur un an, davantage d’énergie (électricité, chaleur) qu’il n’en consomme. Alors que la maison passive vise à ne pas dépendre des énergies extérieures, la maison positive est capable de fournir au réseau son excédent d’énergie.

Les exigences de ce type de construction vont au-delà de la réglementation thermique RT 2012. On retrouve les techniques utilisées pour les habitations passives (BEPOS), dotées d’équipements de production énergétique très performants.

Le BEPOS vise à devenir un standard dans les années à venir. En effet, il est prévu qu’à partir de 2020 toutes les constructions neuves présentent une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergie renouvelable (solaire, éolienne, géothermique…) qu’elles produiront elles-mêmes.

Certains promoteurs anticipent cette future réglementation thermique et proposent déjà des logements à énergie positive.

Couple dans l’herbe

Optimiser la performance énergétique du logement

 Réduire les besoins en énergie

Afin d’obtenir une habitation sobre en énergie, les concepteurs prennent en compte l’environnement du site : climat, orientation, géographie, afin d’en tirer le meilleur parti. On parle alors d’architecture bioclimatique.

pictogramme : maison avec une feuille d’arbre

L’isolation interne et externe limite au maximum les pertes de chaleur et les ponts thermiques grâce à des matériaux performants et des solutions novatrices (toit végétalisé...). De même, les systèmes de chauffage et de ventilation (pompe à chaleur géothermique, VMC double-flux...) ainsi que les appareils électro-ménagers sont choisis parmi les plus économes en énergie.

Enfin, la notion de bâtiment positif englobe deux concepts jusque-là négligés :

  • L'énergie grise, c’est-à-dire l’énergie dépensée pour le bâtiment, de sa construction jusqu'à sa démolition : on cherche désormais à la limiter, grâce notamment à l’utilisation de matériaux locaux et recyclables.
  • Le comportement des habitants : à leur entée dans les lieux, les résidents seront sensibilisés aux gestes éco-responsables. A ce titre, la domotique, de plus en plus intégrée à l’équipement des logements joue un rôle important en indiquant la consommation en temps réel des différents appareils. De plus, les logements BEPOS s’implanteront de préférence près de réseaux de transports peu énergivores, afin d’encourager une mobilité durable.
pictogramme : personnage jetant un déchet dans une poubelle

 Produire sa propre énergie

pictogramme : symbole du recyclage

Le bâtiment à énergie positive tire profit des sources locales d’énergie renouvelable pour son propre usage.

L’énergie sera directement consommée ou renvoyée sur le réseau de distribution électrique. Cette capacité à fonctionner en parfaite autonomie est également un atout pour le réseau, notamment au moment des pics de consommation.

Une grande variété d’équipements permet d’utiliser les différentes énergies renouvelables :

pictogramme : éolienne

Dans un éco quartier, la production d’énergie peut s’organiser à plus grande échelle, via une usine d’incinération d’ordures ménagères qui alimentera le réseau de chaleur, ou un parc d’éoliennes pour la distribution d’électricité.


Exemple d’appartements neufs Bepos

  • Épernay programme immobilier neuf « Les Champelites »

    COMMERCIALISATION TERMINEE

    • 51
    • Épernay
    • Centre

    La résidence se situe à Epernay. Entre vignes et forêts, bordée par la Marne, la ville bénéficie d’un environnement naturel admirable et d’une grande qualité de vie. Labellisée « Villes et villages fleuris », forte de ses deux sites « Jardins remarquables », la commune révèle un décor de charme aux nouveaux arrivants ainsi qu’une animation événementielle riche de week-ends festifs, illuminations et rendez-vous musicaux réunissant familles et amis. Conscients que ces atouts doivent être préservés et développés, les élus d’Epernay se sont engagés dans un Agenda 21 en faveur du développement durable, pour le climat, la biodiversité, la qualité de l’air et la protection des ressources naturelles. Le quartier du Jard où s’implante le projet est au centre de cet engagement pour revitaliser la vi...

    LogementsAppartements
    Livraison4ème trimestre 2023*
    Voir le programme neuf

Les avantages d’une habitation à énergie positive

 Confort et qualité de vie

  • Qualité de l’air, confort acoustique, sécurité
  • Choix de matériaux sains

 Avantages financiers

  • Possibilité de vendre l’excédent d’électricité produite à un fournisseur d’énergie
  • Réalisation d’économies d’énergie, réduisant ainsi la facture pour le propriétaire et le montant des charges pour les locataires
  • Augmentation de la valeur du logement en cas de revente, le BEPOS étant prévu pour devenir la norme en 2020.
pictogramme : énergie solaire

 Respect de l’environnement

pictogramme : globe terrestre avec une feuille d’arbre
  • Réduction du taux de rejet de CO2
  • Réduction de la pollution

Le label BEPOS Effinergie 2013

En attendant un label défini par l’Etat, l’association Effinergie propose d’ores et déjà son propre label BEPOS Effinergie 2013. Présenté comme un label pilote, il a vocation à établir une référence pour les acteurs du bâtiment et marquer une étape vers la généralisation du logement positif. En voici les lignes directrices :

  • Le bâtiment doit être conforme à la RT 2012 et répondre aux exigences du label Effinergie +
  • Les constructeurs devront évaluer l’énergie grise ainsi que la consommation d'énergie nécessaire aux résidents pour leurs transports.
  • Des bilans sont également prévus, concernant la consommation d’énergie primaire non renouvelable et la production locale d’énergie. Tout comme pour la maison passive, un écart est accepté suivant les régions et les contextes.
Segment Pixel