Afin de vous proposer le meilleur service possible, Logisneuf utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. numéro_vert
> Financer un logement neuf > Financer sa résidence secondaire

Financer sa résidence secondaire

Financer sa résidence secondaire ne passe pas forcément par les mêmes solutions bancaires que la résidence principale.

Pour vous permettre d'acheter votre maison de vacances dans les meilleures conditions, Logisneuf vous guide pas à pas dans vos démarches.


Financer sa résidence secondaire
avec un apport personnel

Les prêts aidés de type PTZ ou Prêt Action Logement sont réservés à l'achat de la résidence principale. Il peut donc être plus difficile de financer une résidence secondaire entièrement par crédit.

Le montant de votre apport personnel est alors déterminant : il doit représenter en principe 10 % du prix d’aquisition, idéalement 30 %. Plus ce montant sera élevé, meilleur sera votre dossier de prêt.

Pour tout savoir et mieux choisir

Quel crédit immobilier pour une résidence secondaire ?

Les prêts PEL ou CEL

Comment financer sa résidence secondaire ?

Si votre phase d’épargne est achevée ou que votre plafond est atteint, vous pouvez utiliser ce capital en tant qu’apport personnel pour l’achat de votre logement.

A noter : vous ne pouvez utiliser votre prêt épargne logement uniquement s'il a été ouvert avant le 1er mars 2011. Ouvert après cette date, il est réservé à l'achat d'une résidence principale.

Les différentes solutions bancaires

Pour financer votre maison de vacances, vous pouvez contracter auprès de la banque de votre choix un prêt immobilier classique. Votre banquier pourra alors vous proposer une hypothèque de votre résidence principale.

Les prêts familiaux sont également autorisés Si un membre de votre famille vous accorde un prêt, vous devrez l’authentifier par contrat. Deux types de contrats existent : le prêt par acte sous seing privé et le prêt notarié.


Calculez votre capacité d'achat

Pour déterminer votre capacité d’achat, il vous faudra prendre en compte votre apport, vos autres charges et vos crédits en cours (automobile ou autres). L’addition de vos charges mensuelles et du remboursement du prêt immobilier ne doit pas dépasser 33 % des revenus nets de la famille. Cependant ce pourcentage maximum d’endettement peut atteindre jusqu’à 40 % en fonction du profil de l’investisseur.

Pensez également à inclure le prix de la taxe foncière ainsi que les charges de copropriété qui s’ajouteront à vos charges mensuelles.

C’est cette même estimation qu’effectuera votre banquier avant de vous faire une proposition de prêt.

Pour faire une première évaluation de vos possibilités d’emprunt, vous pouvez utiliser notre guide « connaître et préparer son budget » ainsi que les frais qui s’ajouteront à vos charges mensuelles.


Vous aimez cette page ? Partagez-la :