Afin de vous proposer le meilleur service possible, Logisneuf utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. numéro_vert
> Investir et défiscaliser > Les grandes villes pour défiscaliser > L'immobilier à Strasbourg

Investir à Strasbourg ou acheter un appartement neuf, une maison

Habiter ou investir en Pinel ou LMNP dans un logement neuf à Strasbourg

Investir à Strasbourg

A noter

Population
274 394
% de
propriétaires
27.09 %
Prix du m2
3837.51 €
Zone Pinel
B1
Prix de base
du loyer Pinel
10.07 € / M2

Pour tout savoir et mieux choisir

Acheter un appartement ou une maison à Strasbourg, c'est investir dans une des capitales de l'Europe. La métropole alsacienne affirme en effet son rayonnement politique et économique bien au-delà de nos frontières. L'investissement locatif, en Pinel ou LMNP Censi bouvard y reste donc une valeur sûre. L'attractivité de la ville ne peut d'ailleurs que se renforcer dans les années à venir : les projets d'urbanisme en cours apporteront de nouvelles offres de logements neufs, pour l'achat comme pour la location.

Maison ou appartement : Pourquoi acheter à Strasbourg ?

Le marché immobilier strasbourgeois

Le marché immobilier marque le pas à Strasbourg. Même si les tarifs évoluent peu en centre-ville et dans les quartiers huppés, on constate une baisse des prix en périphérie. Les acheteurs peuvent ainsi trouver de belles opportunités dans l'ancien aux alentours de la gare ou dans le quartier de l'Esplanade, mais aussi dans le neuf, dans les secteurs de Cronenbourg, Neuhof ou encore Deux Rives.

Quant au marché locatif, les loyers sont globalement stables, et la demande locative est toujours aussi forte pour les petites et moyennes surfaces de l’hypercentre (studio, T1, T2).

La capitale d’Alsace peut encore mieux faire en matière d’accession à la propriété : pour les 143 761 logements recensés en 2013, l’Insee ne comptait que 27 % de ménages propriétaires de leur résidence principale.

Pour choisir votre futur logement, aidez-vous de la carte ci-contre :

Appartements Maisons Appartements et maisons Terrain

La Communauté Urbaine aide les strasbourgeois à se loger

Afin de faire face à cette forte demande en logements, un grand nombre de programmes immobiliers ont été lancés dans l’agglomération. Ces logements neufs se retrouvent principalement près du centre-ville, sur l’axe Heyritz-Kehl. De plus, la CUS encourage les familles modestes à acquérir leur résidence principale. Elle développe sur son territoire des opérations accessibles en PSLA ainsi que certains programmes d'aide :

Aide à l’accession sociale

Les primo-accédants habitant Strasbourg peuvent bénéficier d’une subvention de 2000 à 4000 € sous certaines conditions :

  • plafond de ressources du ménage
  • plafond de prix pour la maison ou l’appartement neuf BBC acheté
  • plan de financement présentant un niveau d'endettement de 35 % maximum

Aide à la mise en location

La CUS a également mis en place différentes aides afin d’encourager les propriétaires à mettre leur logement en location. Pour en bénéficier, le bailleur doit répondre à certaines situations :

  • pratiquer un loyer modéré
  • accepter des locataires aux revenus modestes
  • remettre en location un logement vacant
  • réaliser des travaux dans le logement

Afin que l’investisseur puisse louer en toute sécurité, la communauté urbaine peut également rembourser le coût de la GRL (Garantie des Risques Locatifs) sous certaines conditions.

Dans quel quartier acheter son logement ?

Une promenade dans les vieux quartiers de Strasbourg offre des vues pittoresques

Si le centre historique est très recherché, on y trouve principalement de l’ancien. Le secteur proche du Parlement européen, comme l’Orangerie ou Robertsau concentre une grande partie de la demande, ainsi que l’axe Heiritz-Kehl, en plein essor. À l'est, l'esplanade et son campus universitaire sont une mine de locataires potentiels. Au nord ouest, le nouveau quartier du Parc des Poteries propose des prix plus abordables. Il bénéficie du prologement de la ligne A du tramway.
Au sud, le secteur résidentiel de Neudorf présente deux visages : l’un conserve le charme d’un ancien faubourg. L’autre, en pleine mutation, offre de belles opportunités de logements neufs.

Les candidats à l’achat trouvent également à se loger ou investir en périphérie de Strasbourg. À Schiltigheim, les friches des anciennes brasseries laissent la place à des programmes neufs, en particulier dans l’écoquartier Adelshoffen, au cœur de la ville. À Ostwald, au sud, un autre écoquartier est en construction. D’autres communes, comme Illkirch, Oberhausbergen et Souffelweyersheim proposent également une offre variée de logements neufs.

Un projet immobilier ambitieux : les Deux rives

La volonté de la Ville est clairement annoncée dans son PLU : accueillir 50 000 nouveaux habitants d’ici 2030. Familles, jeunes actifs et étudiants sont donc les bienvenus, mais pour les loger, lors de question de céder à l’étalement urbain.

La solution est donc toute trouvée : exploiter les 250 ha de friches portuaires et industrielles au cœur de la ville. L’aménagement des rives du Rhin redynamisera l’axe Strasbourg-Kehl et permettra la création de 9 000 logements. Le secteur s’est donc lancé dans une transformation qui devrait durer une vingtaine d’années avec comme chantiers principaux le front du Neudorf, le quartier du Heyritz (450 logements), la presqu’île Malraux, l’écoquartier du Danube et Brückhof (680 logements).

La Presqu’île Malraux

D’ici 2018, trois tours mixtes de 50 mètres s’élèveront aux abords du Rhin. À proximité, l’entrepôt Seegmüller, rebaptisé Les Docks accueillera 68 appartements de standing. Il est amené à devenir un pôle culturel consacré aux nouvelles technologies. L’ancienne tour sera, elle, aménagée en bureaux pour l’université et en logements pour étudiants. Ce nouveau quartier créatif proposera, outre la médiathèque et le centre commercial existants, une offre complète de services : bureaux, crèche, résidence universitaire, logements, commerces et hôtel.

Lire aussi notre article : Strasbourg a de belles perspectives d’avenir

L'écoquartier du Danube

Ce nouveau secteur, démarré en 2013, émerge peu à peu. Sa réalisation s'étalera jusqu'en 2018 et l'on prévoit au total près de 650 logements, répondant à tous les besoins : locatifs sociaux (40 %), accession sociale à la propriété (10 %), promotion privée (40 %) et autopromotion (10 %). Les 1 600 habitants attendus trouveront sur place l’emploi et les services nécessaires. En effet, 20 000 m² de bureaux complèteront l'ensemble, ainsi qu’une école, une crèche et une maison de retraite. Le tout à environ 15 minutes à pied de la cathédrale.

Investir ou habiter dans une capitale européenne

Strasbourg s'appuie sur sa singularité

Capitale de l’Alsace, Strasbourg est avant tout une métropole européenne, par les institutions qu’elle accueille, mais aussi par sa position géographique et son identité culturelle.
Située sur la rive gauche du Rhin, face à l’Allemagne, elle possède la particularité de se trouver à égale distance de la mer méditerranée, de la Baltique et de l’océan atlantique.

La ville, qui compte 276 750 habitants, s’inscrit dans une communauté urbaine de 477 500 hab. Mais elle est également un membre actif de l’eurodistrict regroupant 28 communes de la CUS et 51 de l'Ortenaukreis. Cette circonscription transfrontalière réunit près de 900 000 personnes et génère 500 000 emplois.

Une ville au centre de l’activité européenne

Une place de pouvoir européen

Il a été établi que les 3 quarts du pouvoir d’achat de la population européenne se concentrent dans une zone de 800 km autour de Strasbourg ! Ceci explique en partie pourquoi, avec Genève et New York, elle possède le rare privilège d’accueillir le siège d’institutions internationales sans être capitale d’Etat.

Strasbourg abrite en effet de grandes instances de l’Europe : le Parlement pour 12 sessions par an, le Conseil de l’Europe, la Cour européenne des droits de l’Homme, le médiateur européen, l’Eurocorps…

Les 75 ambassades et la centaine d’ONG qui participent aux échanges internationaux font de Strasbourg la 2e ville diplomatique de France.

Strasbourg est le siège de plusieurs institutions européennes

Tous les chemins mènent à Strasbourg

Si la ville a su développer ses réseaux d’échanges et d’affaires, c’est parce qu’elle est facilement accessible par tous les moyens de transport :

  • Au bord du 1er fleuve commercial européen : rien d’étonnant donc à ce que le port autonome soit le 2e port fluvial français.
  • Au croisement des axes autoroutiers Paris-Munich et Hambourg-Milan, la ville est ainsi reliée aux principales métropoles du continent.
  • Au point de rencontre des deux grands axes TGV est-européen et Rhin-Rhône. Strasbourg est désormais à 2h20 de Paris et 3h40 de Lyon et Stuttgart.
  • A proximité de 7 aéroports internationaux, dont bien sûr Strasbourg-Entzheim, à 10 mn du centre ville.

Un pôle économique fort

Strasbourg bénéficie d’une industrie diversifiée et performante, notamment dans l’automobile, l’industrie pharmaceutique et l’agroalimentaire.
Les activités tertiaires, en particulier la recherche et la finance sont également bien représentées.

5 pôles de compétitivité se sont développés sur ces bases :

  • Alsace Biovalley, (technologies médicales)
  • Véhicule du Futur
  • Fibres d'éco-matériaux
  • Alsace Énergivie : (énergie positive dans le bâtiment)
  • HYDREOS : (produits et services novateurs autour de la qualité de l'eau et des écosystèmes)

Une qualité de vie au quotidien

Enseignement supérieur

La ville abrite l’un des plus importants pôles universitaires du pays avec près de 56 000 étudiants. L’actuelle université de Strasbourg rassemble les 3 anciennes : Robert-Schuman (juridique et gestion), Marc-Bloch (littérature et linguistique), Louis-Pasteur (scientifique et médicale). En attendant la réalisation de son futur campus, l’équipe enseignante s’enorgueillit d’avoir en son sein 3 prix Nobel : Jean-Marie Lehn, lauréat de chimie en 1987, Jules Hoffmann, primé en médecine en 2011 et Martin karplus pour ses travaux en chimie en 2013.

D’autres écoles supérieures, dont l’ENA et Sciences Po, bénéficient de la venue d’intellectuels et d’hommes politiques dans cet épicentre du pouvoir.

transports et environnement

Près de 300 000 voyageurs strasbourgeois empruntent chaque jour le tramway. Avec ses 55 km de rails, le réseau de la ville est l’un des plus grands de France. Son maillage participe au désenclavement des secteurs les plus éloignés et garantit une bonne intégration des quartiers dans la cité.

Strasbourg est également fière de son important réseau de pistes cyclables : 500 km de voies aménagées permettent de parcourir la ville... ou de s’en éloigner. Les 344 ha d’espaces verts, les berges des nombreux cours d’eau de la région et la proximité des Vosges invitent en effet à l’évasion en pleine nature.

Mieux connaître Strasbourg

Une culture mixte, entre France et Allemagne

Certaines rues de Strasbourg possèdent de magnifiques façades à colombages

Les qualités stratégiques du site sont repérées dès la préhistoire et exploitées sous l’Empire romain. À partir du Ve siècle, les Francs fondent la ville de Strateburgum, « ville forte sur la route », qui devient véritable carrefour des civilisations sous les Carolingiens.
C’est d’ailleurs à Strasbourg que les petits-fils de Charlemagne, Charles le Chauve et Louis le Germanique, prêtent serment et s’allient contre leur 3e frère Lothaire pour se partager l’empire. Un document l’atteste, première archive écrite à la fois en langues romane et germanique. C’est ainsi qu’en 843, Strasbourg revient à la Germanie.

La ville fait preuve d’un dynamisme intellectuel et économique insolent. Elle accueille les plus grands noms de l’humanisme et adhère à la réforme en 1519.

Devenue française en 1681, elle conserve son identité particulière, au travers de sa religion, son université, ses droits. La ville, fruit d’échanges franco-allemands va se trouver tiraillée entre les deux pays à chaque conflit européen : annexée par la Prusse en 1870, elle redevient française après 1914-1918, puis se retrouve territoire allemand pendant la 2de guerre mondiale, au grand dam des « malgré-nous ».

Après avoir changé 4 fois de nationalité en 75 ans, Strasbourg devient symbole de réconciliation en devenant en 1949 le siège du Conseil de l’Europe.

L'art de vivre strasbourgeois

Par son histoire particulière, la capitale d’Alsace a su développer un cadre de vie propre. La diversité de ses cultures se retrouve dans celle de ses paysages et de ses traditions.

L’architecture de la ville expose également ses multiples facettes au visiteur, charmé par les maisons à colombage, les hôtels particuliers, et bien sûr la Grande Ile, classée par l’UNESCO.

L’ouverture d’esprit des habitants s’épanouit dans les nombreux lieux de création (l’orchestre Philharmonique, le Théâtre National de Strasbourg, l’Opéra du Rhin, la Cité de la musique et de la Danse…) et les festivals (Musica, Ososphère, Jazz d’Or…).

Les 300 équipements de sports invitent à suivre l'exemple des grandes équipes de la ville du Racing Club au football, du SIG au basket ou encore de l’Étoile noire au hockey, et à participer à leurs rencontres, au stade de la Meinau par exemple…

Toute cette tradition de convivialité culmine, bien sûr, avec la gastronomie alsacienne, que les célèbres winstubs vous invitent à découvrir…


Vous aimez cette page ? Partagez-la :