Immobilier neuf à Rennes

29 programmes neufs dans la ville de Rennes (35000)


Notre conseil

Découvrez les 29 programmes neufs à vendre à Rennes à prix direct promoteur. Choisissez en fonction du dispositif recherché (Pinel, LMNP) ou de votre budget (offres commerciales du moment) parmi nos catalogues thématiques. Vous savez dans quel quartier acheter ? Servez-vous de la carte et trouvez le logement idéal pour votre projet d’accession ou d’investissement locatif. Consultez également les annonces de logements neufs près de Rennes ou en Ille-et-Vilaine.


Maison ou appartement neuf : pourquoi acheter neuf à Rennes ?

Un marché immobilier porté par les investissements et les projets urbains

Le marché immobilier de Rennes est marqué par une activité équilibrée, alimentée par la croissance démographique de la ville. L’arrivée en effet de près de 6 000 nouveaux habitants par an dynamise les transactions, mais aussi le marché locatif.

Place de la République à Rennes

L’immobilier retrouve de la vitalité depuis plusieurs années. On constate un retour des investisseurs, lié en partie aux nouvelles dispositions de la loi Pinel. Ils se positionnent en particulier sur les studios et T1. De plus, le marché rennais ne souffre pas de sur-offre : les bailleurs peuvent facilement trouver preneur pour une location nue ou meublée (LMP, LMNP Censi Bouvard).

Le choix des acquéreurs, pour louer comme pour se loger, se porte en priorité aux abords de la future ligne B du métro. Elle ne sera fonctionnelle qu’en 2020, mais les secteurs qu’elle desservira font d’ores et déjà l’objet de projets audacieux de la part de la Ville.

A noter : avec un parc immobilier constitué pour 84 % d'appartements (chiffres INSEE 2008), la maison reste un produit très recherché, en location comme à l'achat.

Une politique de construction axée sur la mixité sociale et l'écologie

Depuis janvier 2015, un nouveau Plan Local de l’Habitat prévoit de construire encore davantage de logements neufs. Pour accueillir les 36 000 nouveaux habitants attendus d’ici 2020 dans l’agglomération, l’objectif est de créer 4 380 logements par an en moyenne d’ici 2023.

Comme pour le plan précédent, il est prévu de proposer une gamme de logements adaptée aux différentes populations : familles, étudiants, personnes âgées...

En veillant à une répartition entre HLM, accession aidée et logements libres, le PLH 2005-2014 a produit un effet régulateur sur les prix immobiliers. Il a permis à des ménages aux faibles revenus d’accéder à la propriété, libérant ainsi des logements sociaux. L’offre en logement neuf a également fait revenir dans l’agglomération les familles qui avaient tendance à acheter en périphérie.

Le nouveau PLH introduit la notion de logement régulé, à destination des ménages intermédiaires qui n’ont pas accès aux logements aidés.

Par ailleurs, la Ville impose la certification « CERQUAL Habitat et Environnement » aux programmes construits en ZAC (Zone d’aménagement concerté). L’ensemble des logements neufs, libres ou aidés, offre donc aux résidents confort et performance énergétique (comme le label BBC ou la réglementation thermique RT 2012).

Quels sont les quartiers résidentiels les plus recherchés de Rennes ?

Les appartements et maisons les plus convoités se situent traditionnellement dans le centre de Rennes : le Thabor, le « Triangle d’or » Fougères-Sévigné aux belles maisons de pierre, Duchesse Anne... Plutôt rares, les logements neufs s’y vendent mieux que les immeubles mal isolés des XVIIIe et XIXe siècles.

Devant les prix assez élevés du centre-ville, les jeunes acheteurs s’orientent vers des secteurs proches :

  • Jeanne d’Arc au nord est
  • au sud, proches de la gare, le Sacré Cœur, le quartier pavillonnaire Sainte Thérèse et Saint Hélier, valeur sûre grâce à ses équipements culturels comme le Théâtre National de Bretagne et les Champs Libres
  • Saint Martin au Nord

Les quartiers périphériques en cours de réhabilitation deviennent également attractifs. Villejean, proche du campus universitaire de Rennes II et le Blosne offrent de nombreuses opportunités. Cleunay, qui sera desservi par la ligne B du métro devrait également évoluer dans les prochaines années.

Les autres communes bénéficient également du développement de la construction. Cesson et Saint Grégoire notamment gardent la préférence des acheteurs immobiliers.

De nouveaux quartiers, des logements neufs dans le centre

Pour établir ses projets d’urbanisme, la réflexion de la Ville s’oriente sur deux axes :

  • accompagner la croissance démographique. L’accueil des nouveaux habitants rendait nécessaire non seulement la rénovation du bâti ancien mais également la construction de logements neufs.
  • éviter l'étalement urbain qui incite les résidents éloignés à se déplacer en voiture. Il a donc été décidé de ne pas étendre la ville au-delà de sa rocade.

Un certain nombre de réaménagements ont été organisés ou sont en cours dans le cadre de ZAC (Zones d’aménagement concerté) :

  • ZAC de Beauregard au Nord-ouest (2 800 logements, installation d'équipements de grande ampleur comme le Fond régional d’art contemporain et les Archives départementales)
  • ZAC rue de l’Alma (380 logements, 5 000 m² de surfaces commerciales, une résidence pour personnes âgées, une crèche)
  • ZAC Saint-Hélier (250 logements, réhabilitation d’anciens bâtiments industriels)
  • Et en particulier la transformation de l’ancien site militaire de la Courrouze en éco-quartier. Ce projet innovant en matière d'habitation écologique s'étend sur 140 hectares, entre Rennes et Saint-Jacques-de-la-Lande. Il accueillera d’ici 2020 près de 10 000 nouveaux habitants qui bénéficieront de tous les équipements et services nécessaires : commerces, écoles, espaces verts, maison de retraite, locaux associatifs…

La reconquête d’autres friches industrielles ou militaires apporte du foncier supplémentaire à la ville :

  • le secteur Chardonnet / Plaine de Baud (2 580 logements prévus à terme, commerces et tertiaires),
  • la ZAC Armorique (600 logements, 17 000 m² de bureaux, 1 500 m² de commerces)
  • les Papeteries (sur la rive nord de la Vilaine, 250 logements dont 25 % de logements sociaux, et 4500 m² de bureaux.)

(Source : http://www.rennes.fr)

La ville n’oublie pas de se doter également de logements de prestige. Sur un mail François-Mitterrand rendu aux piétons, un immeuble signé Jean Nouvel est le nouvel emblème de ce quartier en pleine reconfiguration.

Tout savoir pour vivre ou investir à Rennes

Lorsque vous naviguez sur notre site internet ou consultez les emails que nous vous envoyons, des informations sont susceptibles d'être enregistrées ou lues dans votre terminal ou navigateur, avec votre accord. Cliquez ici pour en savoir plus concernant les « cookies » et leur paramètrage.