Logements anciens: hausse des prix de 4,5% au 1er trimestre

Par Groupe Logisneuf, le 20/04/2011 00:00
Les prix des logements anciens ont augmenté de 4,5% en France au premier trimestre 2011, par rapport au trimestre correspondant de 2010, selon une étude de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim).
Séparateur

Les prix des appartements (3.060 euros/m² en moyenne) ont progressé de 4,9% au premier trimestre 2011 comparé aux trois premiers mois de 2010, selon cette étude réalisée à partir d'un échantillon de 14.513 compromis de vente, collecté auprès de 1.416 agences, signés au premier trimestre. La progression est toujours plus forte en Ile-de-France (5,3%) qu'en province (+4,6%).

Avec un prix moyen de 2.515 euros/m², les maisons enregistrent, au premier trimestre, une hausse de 4,2% par rapport à la même période de 2010. Après deux années de baisse pendant la crise (-3,1% en 2008 et -4,9% en 2009), les prix des logements anciens avaient à nouveau progressé de 1,5% en 2010, selon la Fnaim.

A Paris, les prix des logements anciens à Paris avaient même bondi de 17,5% en 2010, par rapport à 2009, avec un nouveau record de 7.330 euros/m² en moyenne, selon la Chambre des notaires de Paris et de l'Ile-France. La bonne tenue actuelle du marché s'explique en partie, selon la Fnaim, par le fait qu'un tiers des transactions réalisées dans l'ancien, par le biais des agences immobilières, concernent l'achat, notamment par des seniors, de résidences secondaires et de logements pour les louer afin de s'assurer des revenus complémentaires.

Mais la Fnaim, écartant "tout mouvement de hausse généralisé à l'ensemble du marché", estime que la progression des prix des logements anciens, sur l'ensemble de la France, ne devrait pas excéder 3% en 2011 par rapport à 2010.

Source : batirama.com/AFP

Lorsque vous naviguez sur notre site internet ou consultez les emails que nous vous envoyons, des informations sont susceptibles d'être enregistrées ou lues dans votre terminal ou navigateur, avec votre accord. Cliquez ici pour en savoir plus concernant les « cookies » et leur paramètrage.