Afin de vous proposer le meilleur service possible, Logisneuf utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. numéro_vert
> Prix au m² > Prix au m² des grandes villes

Prix du m² de l’immobilier neuf dans les grandes villes de France

Prix de l'immobilier neuf au mètre carré en France *

Les prix du m² dans l'immobilier neuf en France évoluent sans cesse. Il est pourtant nécessaire de bien connaître le marché pour préparer au mieux un achat ou un investissement locatif.

Grâce à l’importance de son catalogue, Logisneuf vous présente en temps réel le prix moyen au m² dans chaque grande ville. Il s’agit d’une valeur indicative, calculée d’après les prix de notre base de données qui représente près de 60 % du marché immobilier neuf en France.

Prix au mètre carré appartements et maisons dans toute la France

Pour tout savoir et mieux choisir

Pour tout savoir et mieux choisir

Prix du m² à Paris

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
6 002 € 10 000 € 30 430 € 109

Prix du m² à Marseille

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 419 € 3 675 € 12 009 € 558

Prix du m² à Lyon

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
3 979 € 5 744 € 12 232 € 208

Prix du m² à Toulouse

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 492 € 3 338 € 6 255 € 756

Prix du m² à Nice

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 758 € 5 132 € 7 602 € 176

Prix du m² à Nantes

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 137 € 4 027 € 10 000 € 710

Prix du m² à Strasbourg

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 172 € 3 555 € 6 338 € 170

Prix du m² à Montpellier

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 564 € 3 871 € 7 413 € 604

Prix du m² à Bordeaux

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
3 486 € 4 323 € 6 674 € 237

Prix du m² à Lille

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 221 € 3 816 € 5 416 € 195

Prix du m² à Rennes

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
1 920 € 3 713 € 7 204 € 395

Prix du m² à Reims

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 595 € 3 455 € 4 925 € 101

Prix du m² à Toulon

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
3 173 € 3 494 € 8 586 € 85

Prix du m² à Angers

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 371 € 3 073 € 6 030 € 185

Prix du m² à Le Mans

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 257 € 2 884 € 6 453 € 63

Prix du m² à Nîmes

Prix min. au m² Prix moyen au m² Prix max. au m² Nbr. logements pris en compte
2 304 € 3 360 € 5 261 € 29

* prix moyen constaté dans l'ensemble de l'offre Logisneuf (Stats en temps réel).
Estimation donnée à titre indicatif.


Évolution
des prix immobiliers en 2017

Le marché immobilier en France varie énormément suivant les régions, mais également entre agglomérations et campagnes.

Les prix à Paris et en Ile-de-France se démarquent par rapport aux autres métropoles du pays. Même si les prix de la Capitale restent stables et tendent même à baisser, la demande constante de logements et la difficulté à construire davantage dans cette zone déjà dense maintiennent une certaine tension du marché.

En province, quelques secteurs affichent également des tarifs plus élevés que la moyenne nationale, notamment la Côte d’Azur (Cannes, Nice, Antibes) et les endroits prisés : littoral, montagne, lieux de loisirs... La France étant la première destination touristique mondiale, ces secteurs disposent d’un marché haut de gamme dynamique. La valeur des logements d’exception que l’on peut y trouver influe donc sur le prix moyen de l’immobilier dans ces régions.

Au 1er trimestre 2015, la baisse des prix immobiliers entraine un regain d'activité. Il devrait faire place à une réelle embellie une fois la confiance des acheteurs restaurée. Une étude de Xerfi prévoit en effet une baisse des prix de 2,7 % en 2015, suivie de 1,1 % en 2016.

Avec en parallèle des taux de crédit immobilier au plus bas, les acquéreurs peuvent augmenter leur pouvoir d'achat.

Inutile d'attendre une situation encore plus favorable : la croissance du nombre de ménages et le faible niveau de construction alimentent la forte demande de logements ; on ne devrait donc pas assister à un recul brutal des tarifs.



Vous aimez cette page ? Partagez-la :