Afin de vous proposer le meilleur service possible, Logisneuf utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. numéro_vert
> Investir et défiscaliser > Les grandes villes pour défiscaliser > L'immobilier à Montpellier

Investir à Montpellier ou acheter un appartement neuf, une maison

Habiter ou investir en Pinel ou LMNP dans un logement neuf à Montpellier

Investir à Montpellier

A noter

Population
268 456
% de
propriétaires
32.28 %
Prix du m2
4650.66 €
Zone Pinel
A
Prix de base
du loyer Pinel
12.5 € / M2

Pour tout savoir et mieux choisir

Pour tout savoir et mieux choisir

Montpellier ne cesse de croître depuis 30 ans et accueille plus de 3 000 nouveaux habitants par an en moyenne. L’agglomération est plébiscitée tant par les étudiants et les actifs pour ses pôles de recherche, que par les retraités qui y apprécient le climat et la vie culturelle de la cité.
Face à cette démographie exceptionnelle, Montpellier relève le défi : elle construit des logements neufs, réorganise son réseau de transports en commun, multiplie les équipements publics. Devant une telle offre en immobilier neuf, le particulier peut y trouver son appartement ou sa maison à un prix abordable. La demande locative des étudiants comme des ménages reste également un marché porteur pour un investissement en Pinel ou LMNP.

Maison ou appartement : Pourquoi acheter à Montpellier ?

Un marché immobilier neuf attractif et dynamique

Les prix au m² à Montpellier varient selon les quartiers et la qualité des biens proposés. Mais le marché immobilier bénéficie de la demande toujours croissante de logements. Dans cette ville de 70 000 étudiants, les petites surfaces (studio, T1, 2 pièces) sont une valeur sûre pour l'investissement locatif, en particulier dans la partie nord de la ville.

Les candidats à l’achat représentent les trois quarts de la clientèle de l’immobilier neuf. Les investisseurs formant le dernier quart.

Le profil des acquéreurs est varié : primo-accédants aidés par la municipalité, séniors souhaitant se rapprocher du centre-ville, investisseurs provenant en majorité de l’extérieur et le plus souvent d’Ile-de-France.

Pour choisir votre futur logement, aidez-vous de la carte ci-contre :

Appartements Maisons Appartements et maisons Terrain

La ville facilite l’accès à la propriété

Afin d’accueillir entre 3 000 et 4 000 nouveaux habitants chaque année, la 8e ville de France agrandit et rénove son parc résidentiel.
Afin d’accompagner les ménages dans leur recherche de logements, la municipalité a mis en place le dispositif « Clé Montpellier Logement », qui s’adresse aux trois types de résidents :

Aide aux jeunes actifs pour l’installation dans leur logement

La ville fournit une avance, remboursable sans intérêts, pour financer :

  • Le premier mois de loyer (1 000 € maximum)
  • ou l’équipement nécessaire à l’installation (appareils électroménager, couchage... pour 800 € maximum
  • ou le dépôt de garantie (1 000 € maximum)

Accompagnement des propriétaires privés

Occupants et bailleurs peuvent trouver auprès des services de la mairie les informations utiles pour rénover ou louer un logement (garantie des risques locatifs, location solidaire...).

Une accession à la propriété aidée pour les ménages aux revenus modestes

Grâce à un accord entre la ville et les promoteurs partenaires, le prix du foncier est minoré dans les ZAC (Zones d’Aménagement Concerté). Le prix de vente du logement est ainsi réduit, correspondant en moyenne à 2 400 € TTC / m² de surface habitable hors frais d’acte. (Source www.montpellier.fr)

Où s’installer à Montpellier ?

Immobilier neuf à Montpellier

Le cœur de la ville, Ecusson, est toujours aussi prisé, tout comme les quartiers Aiguelongue, Beaux-arts et Boutonnet. L’hyper-centre, qui devient piétonnier, attire en particulier une jeune population aisée et des seniors séduits par les immeubles du XVIIe siècle, les commerces de proximité et la desserte du tramway.
Les acquéreurs à la recherche de résidences récentes, aux équipements modernes, s’orienteront vers les nouveaux quartiers au sud-est de la ville : Port-Marianne, Richter, Odysseum... Port-Marianne, qui accueille depuis 2011 la nouvelle mairie conçue par Jean Nouvel, devient peu à peu le prolongement du centre-ville en direction de la mer.

On y trouve des résidences de grand standing. Ces nouveaux quartiers (Blaise Pascal, Consuls de Mer, Richter, Jacques Cœur, Les Jardins de la Lironde, Parc Marianne, Millénaire, Hippocrate) proposent, outre un parc résidentiel de qualité, un pôle universitaire, des parcs d’activités et le centre ludique Odysseum. Pour des prix plus abordables, on trouve de belles opportunités dans les secteurs de Clémenceau et Gambetta ainsi que dans les quartiers populaires de la Mosson et de la Paillade.

Quant aux investisseurs souhaitant louer à des étudiants, ils auront tout intérêt à prospecter dans le nord de la ville, comme le Plan des Quatre seigneurs, qui regroupe les universités, le CHU et le parc d’activités Euromédecine.

Concernant les villes voisines, le marché immobilier reste stable, car dans ces stations balnéaires, il est composé en majorité de résidences secondaires.

Montpellier se rénove et construit de nouveaux quartiers

L’attractivité de la ville, son dynamisme démographique transforment la ville et les communes environnantes en profondeur. Pour répondre à l’attente de ses habitants, la ville met en place de nombreux chantiers de construction : de nouveaux quartiers d’habitation et des équipements publics dessinés par les plus grands architectes sortent de terre.

Les ZAC

Afin de mettre en place sa politique de construction de logements neufs, la municipalité à créé un certain nombre de ZAC (Zones d’Aménagement Concerté). Aussi, la liste des quartiers d’habitat en cours de réalisation est impressionnante :

  • Les grisettes (1 500 logements prévus) : le long d’une grande avenue (rambla), un ensemble de maisons et de petits immeubles bénéficiera d’un environnement particulier grâce aux 18 ha de cultures d’agri-parc (vignes, ruches, oliveraie). Le quartier accueille également la polyclinique Saint-Roch.
  • Parc Marianne (2 400 logements prévus) : à l’est, les habitations s’élèvent au cœur d’un parc boisé de 8 ha.
  • Jardins de la Lironde (1 800 logements prévus) : des îlots d’habitations, entourés d’espaces verts, bénéficieront de la proximité du pôle commercial Odysseum.
  • Ovalie (2 500 logements) : constituée de petits îlots mêlant villas, maisons et logements collectifs, la ZAC se développe autour du stade Yves-du-Manoir.

De nouveaux écoquartiers

Dans sa volonté de soutenir sa croissance à long terme, la ville a choisi de placer son développement urbain sous l’angle du développement durable. Les écoquartiers qu’elle construit intègrent des éléments respectueux de l’environnement, économes en énergie, pour un habitat esthétique, fonctionnel et confortable.

Rive gauche : sur la rive gauche du Lez, 1 200 logements (1/3 libre, 1/3 en accession aidée à la propriété et 1/3 de logements sociaux) seront conçus selon les principes du respect de l’environnement et de la performance énergétique. L’optimisation du développement durable se veut exemplaire : panneaux photovoltaïques sur les façades, récupérateurs d’eau de pluie et éoliennes sur les toits, chaufferie collective bois...

Pierres vives : dans un parc paysager donnant la priorité aux déplacements doux, la ville prévoit la construction de 900 logements, mais aussi l’implantation de la Cité des savoirs et du sport. Cette cité regroupera les archives départementales, un amphithéâtre, une médiathèque ainsi que la maison départementale des sports dans un bâtiment à énergie positive (BEPOS).

Rénovation des anciens quartiers de Montpellier

L’agrandissement de la gare, pour en faire un pôle d’échanges multimodal, accompagne la métamorphose du quartier Saint-Roch, prévue pour 2017. Environ 1 500 logements collectifs, des bureaux et des commerces devraient être construits sur les 15 ha de terrains de la SNCF.
L’aménagement de ce secteur stratégique, à deux pas de la Comédie et de l’Ecusson, a été confié à de grands architectes : Paul Chemetov, Emmanuel Nebout et le paysagiste Michel Desvigne.

L’ancien site de l’école d’application de l’infanterie va également connaître une reconversion. Dans un premier temps, trois anciens bâtiments de la caserne seront transformés en résidences étudiantes gérées par le CROUS. Puis, face au parc Montcalm, un nouveau quartier d’habitations verra le jour, composé de logements BBC, dont 1/3 de logements sociaux, d’entreprises et de commerces de proximité. Ce nouveau quartier sera desservi par la future ligne 5 du tram à l’horizon 2017.

Investir ou habiter dans une ville mondialement reconnue

Un cadre de vie plébiscité

La capitale du Languedoc-Roussillon dispose d’atouts exceptionnels. Baignée par le soleil du Midi, elle se situe à 11 km de la mer méditerranée, à 3h30 de Paris et 3h de Barcelone ou l’Italie.

Forte d’un rayonnement mondial, la ville est le seul site français répertorié par le New York Times parmi les « 45 places to go in 2012 », au même titre que Tokyo ou Londres. Le magazine américain a notamment souligné l’architecture contemporaine des nouveaux bâtiments (nouvelle mairie, archives départementales) dans cette ville médiévale, ainsi que l’habillage du tramway signé Christian Lacroix. (New York Times – édition du 6 janvier 2012)

La 8e ville de France s’est entourée des 31 communes périphériques pour former Montpellier Agglomération, une collectivité de 419 300 habitants, qui rassemble à elle seule 42 % de la population active du département de l'Héraut.

Montpellier poursuit son développement économique

Le dynamisme économique de la ville prend sa source dans ses pôles d’excellence axés vers les Technologies de l’Information et de la communication, la santé, les biotechnologies, l’environnement et l’agronomie. Sa renommée internationale dans l’agronomie, la biodiversité et la médecine ont permis l’émergence des parcs technologiques Agropolis et Euromédecine. Cette vitalité entraine l’essor des autres secteurs, comme le tertiaire, les services aux personnes ainsi que le tourisme, y compris le tourisme d’affaires.

L'agglomération compte près de 29 000 entreprises, et développe pour elles un réseau de communication et d’infrastructures :

  • 18 parcs d’activités représentant 1500 entreprises
  • 3 hôtels d’entreprises : Cap Gamma (biopharmacie), Cap Delta et l’Hôtel d’entreprises du Millénaire
  • 3 pépinières d’entreprises : Cap Alpha (technologie verte et santé), Cap Oméga (TIC) et le MIBI (Montpellier International Business Incubator)
  • 2 villages d’entreprises artisanales et de services : Parc Hannibal à Cournonterral et Parc 2000 à Montpellier.

Investir à Montpellier en loi Pinel/Duflot ou en loueur meublé

Dans cette 3e ville de congrès de France, 4 sites accueillent des rencontres internationales : le Corum, Arena, le Parc des Expositions et le Zenith sud. Ce sont près de 500 événements que la ville accueille chaque année, rassemblant environ 1 million et demi de congressistes, exposants et visiteurs.

La ville est facilement accessible par la route, le train et l’avion :

  • Les autoroutes A9 et A75 placent Marseille à 1h40, Lyon et Barcelone à 3h et Milan à 5h50 de la ville.
  • En train, la gare St-Roch relie le centre-ville aux grandes capitales européennes : Paris (3h20), Bruxelles (5h40), Londres (6h40)…
  • L'aéroport international de Montpellier Méditerranée, à 8 km seulement du centre-ville, propose 14 vols quotidiens vers Paris (1h15) et 60 destinations en France, en Europe et à l’international.

Afin d’ancrer son rayonnement à l’international, l'agglomération programme l’amélioration de sa desserte par route et par train :

La construction d’une nouvelle rocade est prévue au sud pour 2017, afin de doubler l’A9 sur 23 km.

A l’occasion de la nouvelle ligne TGV prévue pour 2017, une nouvelle gare devrait voir le jour dans le quartier de l’Odysseum. Cette nouvelle desserte donnera l’opportunité d’un nouveau développement du secteur avec l’implantation d’un quartier d’affaires. Il devrait comprendre 300 000 m² de bureaux, 4 000 à 5 000 logements, des commerces, de l’hôtellerie aisni que des équipements publics.

Montpellier s'adapte aux besoins de ses habitants

Transports en commun

Afin de proposer une alternative au « tout automobile », la ville développe son réseau de transport en commun. Peu à peu, elle densifie le maillage pour desservir les nouveaux quartiers et diversifie les modes de déplacements.

  • Tramway : 4 lignes relient 8 communes de l’agglomération. Particularité de la ville, la décoration des rames est confiée à des artistes renommés : Garouste et Bonetti (lignes 1 et 2), ou encore Christian Lacroix (lignes 3 et 4).
  • Bus : 30 lignes parcourent les communes de l’agglomération, dans un schéma de circulation complémentaire à celui du tram.
  • Vélomagg’ : un réseau de 49 stations permet de circuler en toute liberté dans la ville, à l’année ou le temps d’un loisir.
  • Modulauto : ce système d’autopartage permet aux Montpelliérains de louer une voiture dans l’une des stations, en fonction de leurs besoins.

Étudiants

Pour assurer une scolarité de qualité à sa population toujours croissante, la ville équipe les nouveaux quartiers des infrastructures nécessaires. Elle accueille plus de 18 000 élèves dans 117 écoles maternelles et élémentaires, 15 collèges et lycées publics. On compte même trois calandretas, écoles associatives bilingues français-occitan pour les Montpelliérains attachés à leurs origines. Si l’on ajoute les 70 000 étudiants, c’est le quart de la population qui bénéficie de son enseignement.

Trois universités et six grandes écoles, pour la plupart reconnus dans leur spécialité, sont la garantie d’une main d’œuvre de qualité pour les emplois stratégiques de la région :

  • Université Montpellier I (Droit, Science politique, médecine – 23000 étudiants)… Fondée en 1289, c’est la plus ancienne université d’Europe en activité.
  • Université Montpellier II (science et technologie - 15 000 étudiants).
  • Université Montpellier III Paul Valéry (sciences sociales, sciences humaines et littérature - 16 000 étudiants).
  • ENGREF: École nationale du génie rural des eaux et des forêts
  • Montpellier Sup’ Agro - Centre études supérieures en sciences agronomiques.
  • ENSC - École nationale supérieure de chimie.
  • Polytech' Montpellier - École polytechnique universitaire.
  • ESC Montpellier - École supérieure de commerce (Groupe Sup de Co)

Protection de l'environnement

Passionnée d’architecture, la ville n’en oublie pas pour autant la nature. Elle offre à ses habitants une cinquantaine d’espaces verts et de parcs municipaux, à commencer par le jardin des plantes, le lac des garrigues (Mosson), les rives du Lez ou encore le parc de Bagatelle.

à une demi-heure du centre, les Montpelliérains disposent des plages de Carnon, Palavas et La Grande-Motte. Enfin, les Pyrénées et leurs pistes de ski ne sont qu’à deux heures de route.

Ajouté au climat méditerranéen, l’ensemble forme un cadre de vie très agréable. Ce critère participe sans aucun doute à l’attrait de la ville et à sa croissance démographique depuis une trentaine d’années.

Mieux connaître Montpellier

Une ville à la fois médiévale et moderne

Née peu avant le millénaire, Montpellier se développe rapidement grâce au commerce maritime. On y exporte les produits locaux : vin, huile d’olive, draps teints au pastel, mais aussi du cuir et de l’orfèvrerie. La ville attire déjà des immigrants de toutes provenances. Elle devient une étape du pèlerinage de Compostelle, et se forge une renommée pour l’enseignement de ses écoles en médecine et en droit qui deviennent université en 1289.


Acheter un appartement neuf ou une maison neuve à Montpellier

La guerre de Cent Ans, la peste puis la famine mettent un terme à cet âge d’or. Il faut attendre le XVIIe siècle pour que la ville renoue avec la prospérité grâce à son rôle administratif de capitale du Bas Languedoc et les institutions royales qu’elle abrite : Cour des comptes, Académie royale des sciences, etc. Les notables se font construire de beaux hôtels particuliers (hôtels de Montcalm, Jacques-Cœur, de Varennes, de Manse…). La ville se dote au XVIIIe siècle de la promenade du Peyrou et de l’Arc de triomphe, tandis que les habitants les plus riches s’offrent des « folies » aux portes de la ville : le château de Flaugergues, le château de la Mogère, le château de la Mosson...

Le XIXe siècle voit le développement de la vigne, et grâce aux fortunes amassées, de nouveaux édifices se construisent : le palais de justice, les églises Sainte-Anne et Saint-Roch, le théâtre de la Comédie...

Une nouvelle étape dans l’histoire de la ville apparaît avec l’arrivée massive de rapatriés d’Afrique du Nord dans les années 1960, qui participent à sa croissance. À partir des années 1970, le cœur de la ville se déplace de l’Ecusson vers le sud-est, avec de premières opérations audacieuses, le quartier Antigone puis l’opéra Berlioz. Les innovations architecturales sont désormais la signature de Montpellier et l’on peut admirer depuis peu le cube bleu de l’Hôtel de Ville signé Jean Nouvel et François Fontes, ou encore le bâtiment des archives départementales imaginé par Zaha Hadid.

Une convivialité nourrie de rendez-vous culturels et sportifs

L'agglomération rayonne par ses événements artistiques et s’enflamme avec ses champions.

Culture

La municipalité mène une politique culturelle aussi active que variée. Avec un équipement de 55 salles de spectacles, 26 musées et galeries d’art et 49 bibliothèques, elle propose aux habitants une offre d’animations variées, enrichie par les nombreuses associations locales. Les grandes salles de la ville font preuve d’un équipement à la mesure de l’événement.

  • Le couvent des Ursulines héberge le centre chorégraphique national
  • L’Opéra Berlioz accueille les représentations de l’Orchestre national et de l’Opéra national

L’été, trois grands festivals prennent place dans des écrins dignes de leur renommée internationale :

  • Le Printemps des comédiens (théâtre et spectacle vivant)
  • Montpellier Danse (Agora de la Danse)
  • Festival de Radio France (Corum)

Sports : Montpellier champion !

Montpellier affiche fièrement un palmarès sportif impressionnant :

  • Champion de France de football en mai 2012 (MHSC), dont l’histoire se mêle à celle du quartier de la Paillade
  • Champion de France de Handball (MAHB - Montpellier Agglomération Handball) saison 2011/2012
  • Le rugby, le volley, le basket ne sont pas en reste et se classent honorablement lors des compétitions.

La ville accueille régulièrement des événements sportifs nationaux et internationaux. Elle donne également rendez-vous aux sportifs montpelliérains dans ses 534 équipements (stade Yves du Manoir, stade de la Mosso, Palais des Sports René Bougnol…) et lors de manifestations annuelles : Marathon, Montpellier Beach Master, Festival international des sports extrêmes, Arena rescue…


Vous aimez cette page ? Partagez-la :